Logo Insect Respect
Logo Insect Respect

Inauguration de nouvelles surfaces Insect Respect

Insect Respect a inauguré de nouveaux espaces de vie pour les insectes le 21 mars 2018 à Bielefeld. Des biotopes à l'horizontale et la verticale sur les bâtiments et sur les toits ont été aménagés sur le terrain de la société Reckhaus GmbH & Co. KG.

« Chaque mètre carré compte », a souligné Philipp Unterweger, biologiste chez Insect Respect, à l'occasion de la présentation au public le 21 mars 2018 à Bielefeld-Sennestadt. Ainsi des surfaces apparemment insignifiantes comme les lisières, les bordures, les talus, les berges, les bosquets et les bandes sont autant de structures importantes dans le paysage. « Chaque bordure est un espace de vie et un pont pour gagner la prochaine ». Les lisières rassemblent et forment le squelette d'un écosystème performant. Les nouvelles surfaces Insect Respect sont un nouvel espace de vie pour toutes sortes d'insectes, des pollinisateurs en passant par les herbivores jusqu'aux prédateurs. Étant donné que la lisière n'est pas tondue en hiver, elle offre dans les sommités des fleurs, les tiges et l'ensemble de la biomasse de la place pour que les insectes puissent passer l'hiver. Les lisières sont donc les sources les plus importantes pour les insectes utiles dans la nature.  

Sur près de 900 mètres carrés, mouches, papillons, abeilles, moustiques et autres arthropodes trouvent des sources d'alimentation, des refuges et de quoi résister à l'hiver. 500 mètres carrés de cet espace vert sont aménagés à même le sol, par ex. avec des arbustes sauvages qui offrent aux animaux nectar et pollen. Des emplacements sablonneux ouverts et des tas de bois mort viennent compléter l'offre. Sous ces éléments, les insectes sont protégés contre leurs prédateurs, les intempéries et les rigueurs de l'hiver.

ADes surfaces de compensation Insect Respect de 370 mètres carrés ont été aménagés sur les toits. L'épaisseur du substrat y atteint environ 17 centimètres. Ces nouvelles surfaces accueillent surtout de l'humus, de l'argile expansée (gravier de tuiles de toitures), du bois mort et des pierres ; la plantation s'est faite dans un délai convenable. Les espaces verts extensifs aménagés sur les toits créent une multitude inégalée d'effets positifs pour le bâtiment, l'Homme, son environnement ainsi que, en général, pour le développement durable : Un espace de vie non perturbé, une fonction de réticulation avec d'autres surfaces vertes (passerelles), une plus longue durée de vie du toit, la retenue des eaux de pluie, le blindage contre les rayons électromagnétiques à haute fréquence, un climat ambiant amélioré et des économies de coûts (entre autres coûts énergétiques, taxes sur les eaux usées, assainissement).

Insect Respect a également créé des espaces de vie à la verticale pour les insectes. La végétalisation des façades de maisons est multifonctionnelle. Hormis une isolation thermique supplémentaire pour le bâtiment, elle remplit bon nombre de fonctions : La masse de feuilles accrue absorbe du CO2 et crée de l'O2. Par ailleurs, la poussière fine est liée et la température autour du bâtiment est amortie. La végétalisation des façades permet à Insect Respect d'offrir d'autres sources d'alimentation et une protection pour les insectes locaux. Les fleurs des plantes grimpantes plantées accroissent le spectre des surfaces horizontales et offrent aux insectes un refuge durant les périodes où la protection sur les surfaces vertes horizontales fait défaut. Le lierre en fleurs est une source d'alimentation très importante à la fin de l'été. Les surfaces verticales offrent d'autre part un gigantesque potentiel pour la préservation des fonctions de l'écosystème telles que la pollinisation, la retenue des eaux, le renouvellement de l'air et la régulation du climat par exemple.

Cela bourdonne : Impressions des surfaces Insect Respect

Insect Respect crée un nouvel espace vital pour les insectes dans les zones urbaines. La vidéo montre des espèces comme le bourdon des champs, le gomphocère roux, la syrphide, la piéride de la rave et le tabac d'Espagne qui rendent visite à la surface de compensation à Gais (CH).

Recherche sur les surfaces de compensation

Quelles espèces d'insectes peuvent être observées sur les toits plats végétabilisés de manière extensive et créés comme surfaces de compensation par Insect Respect ? En coopération avec le groupe de travail des entomologistes de Westphalie et l'Institut fédéral de recherche sur les forêts, la neige et le paysage (WSL, biodiversité et biologie de la protection de la nature), Insect Respect a analysé simultanément en 2016 les insectes peuplant la surface de compensation vieille de cinq ans aménagée sur le toit des bureaux de la société Reckhaus GmbH & Co. KG à Bielefeld et ceux de la surface de compensation datant de deux ans créée à Gais en Suisse.

Rapport Bielefeld

Rapport Gais

(Kopie 2)

Période de floraison sur les surfaces de compensation destinées aux insectes !

Les premières surfaces de compensation destinées aux insectes en Allemagne et en Suisse présentent une floraison multicolore et attirent une multitude de bêtes à six pattes. Cliquez ici pour découvrir quelques impressions.

La vue sur la première surface de compensation pour les insectes au monde.

Le label de qualité Insect Respect est synonyme de transparence en matière de compensation écologique des produits de lutte contre les insectes. Ici apparaissent donc régulièrement les dernières photos de la première surface de compensation des insectes au monde livrées en direct par la webcam, en l'occurrence frd photos du toit de la société Reckhaus GmbH & Co. KG à Bielefeld.

Vue sur la première surface de compensation pour insectes en Suisse.

Les clients suisses sont d'avis que la surface de compensation à Gais (AR) garantit une compensation écologique régionale. C'est pour la rendre transparente que sont montrées ici régulièrement des nouvelles photos de la surface de compensation pour insectes de la société Reckhaus AG dans le pays Appenzellois (en haut). À propos : Même les orchidées sont déjà en fleurs - à découvrir sur la photo se trouvant tout en haut de la page.

 

Voici comment fonctionne une surface de compensation pour insectes

Quel effet a la végétalisation d'un toit plat sur la biodiversité ? Quelle est la particularité d'un tel espace de vie ? Quels éléments structurels enrichissent la diversité biologique de la flore et de la faune sur le toit ? Et comment se calcule la compensation des biocides ? Une biologiste explique le principe des surfaces de compensation d'INSECT RESPECT®./p>

 

[Translate to Französisch:]

Histoire : La première surface de compensation pour insectes de Suisse à Gais

Le 8 septembre 2015, le groupe Reckhaus inaugurait à Gais en présence de nombreux invités et de Roland Inauen, le Landammann des Rhodes intérieures, la première surface de compensation pour insectes de Suisse. L'inauguration du biotope sur toit plat végétalisé est un pas de plus accompli sur la voie suivie par l'entreprise pour la transformation écologique de la branche entière.

Le toit plat végétalisé de 500 mètres carrés à Gais est un biotope idéal conçu pour les insectes. Les différents substrats et les structures comme par exemple les tas de bois et de pierres doivent permettre à une diversité d'espèces de faune et de flore si possible importante, et devenus plutôt rares dans le pays Appenzellois, de s'établir à cet endroit. Cette surface contribue ainsi à compenser les pertes entraînées par l'utilisation de biocides. Il est ainsi possible de compenser par ex. 230 000 emballages du disque à mouches Dr. Reckhaus.

Vous trouverez d'autres informations à ce sujet dans le Communiqué aux média..

Histoire : La première surface de compensation est née à Bielefeld.

Le toit plat du bâtiment administratif de la société Reckhaus GmbH & Co. KG à Bielefed est devenu une zone d'accueil d'insectes depuis juillet 2012 : il s'agit de la première surface de compensation INSECT RESPECT®. L'investissement a permis de réaliser une végétalisation extensive de 200 m², complétée en plus par des monticules et des petites structures.

 

À l'origine, le toit consistait en un film de protection sans substrat organique et n'abritait aucune biomasse vivante. La nouvelle conception en tant que toit plat extensif a donné une biomasse vivante qualitative de 20 g/m2. Conformément au modèle de compensation INSECT RESPECT®, Ausgleichsmodell ®, cette valeur est épurée de plusieurs facteurs de correction, ce qui correspond à un potentiel de 288 g/m2. Multipliée par les 200 m2 de végétalisation du toit, la surface de compensation compense la suppression de 58'100 g/m2 de biomasse vivante. Ceci correspond par exemple à une production annuelle de 35 000 emballages du disque à mouches Dr. Reckhaus Fliegen-Scheibe®, qui a servi de base pour le calcul de la surface.

Vous planifiez la prochaine surface de compensation ? Nous pouvons volontiers vous aider lors de la conception et de la réalisation ainsi que lors de l'utilisation d'INSECT RESPECT® sur vos produits. Nous pouvons aussi vous offrir notre soutien pour la certification des surfaces de compensation. Nous serions ravis de pouvoir présenter bientôt d'autres projets sur ce site.