Logo Insect Respect
Logo Insect Respect

Voix

Des personnalités du monde de la politique, de la société, de l'économie et des sciences décrivent le label de qualité Insect Respect comme quelque chose d'inédit et le concept comme utile.

L'association de la préservation écologique et économique de la biodiversité est jugée notamment exemplaire.

 


Dr. Klaus Töpfer

Ancien ministre de l'environnement, ancien directeur exécutif du programme Environnement des Nations Unies (UNEP))

« Avec la meilleure volonté du monde, il ne saurait être question d'exprimer seulement la valeur des insectes en euros et centimes d'euro. Et pas même en dollars ! Pour moi, cela est toujours un signal comme quoi ce qui est petit doit être pris au sérieux. En 2014, je devais remettre un prix pour l'environnement et je n'ai pas manqué d'être particulièrement étonné en découvrant parmi les nominés une entreprise du nom de Reckhaus spécialisée dans les produits de lutte contre les insectes. Ma première idée a été celle qu'une erreur avait sûrement été commise. En me penchant de plus près sur cette entreprise, j'ai été encore plus surpris de constater qu'un entrepreneur s'engage tant pour les conséquences que ses activités infligent à la nature, qu'il propose à sa clientèle un programme de sauvegarde ! L’engagement social ne peut pas être plus concret dans ce domaine. Mettre au diapason son travail et les exigences qui nous sont posées par la société et la Création relève d'un sens de responsabilité incroyablement poussé. J’espère que d’autres suivront cet exemple. »


Dr. Hans R. Herren

CEO Millennium Institute, Prix Nobel Alternatif 2013

« La nature nous tient tous en vie – c'est un fait que nous ignorons volontiers pour pouvoir extraire le maximum de ce qu'elle a à nous offrir. Insect Respect remet ce comportement en question et montre le bon exemple. Il n'y a pas de vérité plus vraie. Cela n'augure pas seulement une vision au long terme mais force aussi à accepter qu'un meilleur monde commence par soi-même. »


Nina Ruge

Présentatrice à la télévision et ambassadrice de la Décennie des Nations Unies pour la diversité biologique

« Les insectes n'ont pas de lobby. Ils ne sont pas câlins, ce ne sont pas des petites bêtes mignonnes aux grands yeux attendrissants - ils mordent et nous effraient même parfois. Et pourtant, ils sont l'humus de la vie. Ils sont les pollinisateurs « travailleurs », les « ameublisseurs » du sol, une source de nourriture - et pas seulement pour les oiseaux ... Ils sont ceux qui permettent à la nature d'être un miracle. Offrons-leur, avec Insect Respect, une lobby et protégeons-les, les insectes merveilleux de notre espace de vie »


Josef Tumbrinck

Naturschutzbund NABU NRW

« Insect Respect et l'engagement de Monsieur Reckhaus sont quelque chose de bien particulier ; en effet, un entrepreneur avance ici « J'ai des produits, ce sont des destructeurs d'insectes, ils exterminent les insectes, et ils doivent le faire avec efficacité à la maison. Mais ce qu'ils détruisent doit être compensé en extérieur. » Ce principe, nous le connaissons dans d'autres domaines : Lorsqu'une zone de construction est créée, elle est également compensée. Mais qu'un entrepreneur le fasse pour ses produits, ça c'est nouveau. Cela nous aide à appliquer des mesures en politique lorsque nous bénéficions d'un soutien de l'industrie. Car la roue qui tourne dans le monde de l'agriculture est très grande. Ici, de pareilles mesures et un tel engagement aident à faire émerger une prise de conscience. Et c'est pourquoi cela représente un véritable soutien pour notre travail dédié à la protection des insectes.


Prof. Dr. Josef Settele

Vice-président de l'assessment global du Conseil mondial de la biodiversité (IPBES, Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), Centre Helmholtz de la recherche environnementale - UFZ, Halle

« Les idées d'Hans-Dietrich Reckhaus m'ont paru, certes, plutôt bizarres lorsque j'en ai entendu parler pour la première fois. Entre-temps, elles me fascinent, car Insect Respect n'est, enfin, pas une initiative des suspects habituels mais vient d'un entrepreneur qui se lance dans une voie totalement nouvelle, celle de l'intégration de l'écologie et de l'économie. La pensée innovante ici révélée, associée à une concrétisation étonnante, est à mes yeux une recette à succès exemplaire qui se distance de manière revigorante des propos fin du monde tenus par les partisans de l'apocalypse. »


Prof. Dr. Holger J. Schmidt

Professeur de gestion d'entreprise générale (ABWL) et de marketing à la Haute École Spécialisée de Coblence

« En ces temps agités, les entreprises doivent assumer une responsabilité sociale, même si elles s'en servent pour polariser. Avec Insect Respect, Dr. Reckhaus va bien au-delà de ce que l'on peut normalement attendre des entrepreneurs conventionnels – et change la façon de penser d'une branche entière dans le sens de la biodiversité. »


Dr. Florian Schäfer

REWE Group

«« Insect Respect est pour moi l'association d'un esprit d'entreprise innovant et d'une façon de penser inscrite dans la durée. Cela signifie que des approches à vrai dire controversées sont pour finir réunies de manière cohérente sous tous leurs aspects.»


Prof. Dr. Maximilian Gege

Directeur général de l'association BAUM e.V.

« Nous considérons Insect Respect comme particulièrement progressiste et exemplaire. Nous soutenons volontiers Insect Respect et espérons que beaucoup suivront dans cette voie. »


Prof. Dr. Stefan Schaltegger

Centre for Sustainability Management, Université de Lüneburg

« Au cours des 200 dernières années, le succès des entreprises s'est principalement mesuré à leurs innovations technologiques. Aujourd'hui, le pouvoir innovant se distingue par des nouveaux services qui se basent sur des modèles commerciaux à développement durable. Insect Respect prend la biodiversité au sérieux et détient le modèle commercial le plus innovant et le plus durable de la branche. »


Prof. Dr. Elisabeth Fröhlich

Présidente de la Cologne Business School

« Pour préserver l'espace vital dont nous avons tous besoin, les innovations technologiques ne suffisent pas ; il nous faut aussi des entrepreneurs prêts à suivre de nouvelles voies et à assumer des responsabilités. Avec Insect Respect, Monsieur Reckhaus s'est lancé sur une nouvelle voie et incite les générations futures à en faire autant. Le succès économique et le fait d'assumer une responsabilité inscrite dans la durée pour notre société et notre environnement ne sont pas en contradiction mais s'enrichissent mutuellement – une leçon que nous devons urgemment ancrer dans la tête des entrepreneurs. »


Dr. Matthias Kestenholz

Membre de la direction de l'Institut, Schweizer Vogelwarte

« En qualité d'institut spécialisé dans le monde des oiseaux et de leur protection, il nous tient particulièrement à cœur d'attirer l'attention sur le rôle important tenu par les insectes dans l'équilibre de la nature. Les insectes représentent une base importante de l'alimentation de la plupart des espèces d'oiseaux indigènes et le manque d'insectes est une menace pour les oiseaux qui doit être prise très au sérieux. Il y a depuis peu une quantité croissante de preuves alarmantes comme quoi la biomasse des insectes en Europe centrale a diminué de manière drastique au cours des dix dernières décennies. Voilà pourquoi nous sommes très favorables au lancement du label de qualité « Insect Respect ». Nous sommes heureux de constater que des mesures d'évaluation concrètes au profit d'un monde d'insectes diversifié sont encouragées et appliquées au nom de ce label de qualité. Nous souhaitons que le label de qualité et cette idée utile soient vivement accueillis dans la société. »


Prof. Dr. Berit Sandberg

Haute École de Technique et d'Économie (HTW) Berlin

« Les arts plastiques ont joué un rôle important dans l'histoire de la création de la marque Insect Respect. Et la marque est ainsi non seulement un concept plausible sur le plan économique et fondé sur celui des sciences naturelles mais aussi un exemple d'identité d'entreprise créative ; originale, authentique, courageuse et en avance sur son temps. »/p>


Prof. Dr. Urs Fueglistaller

Directeur de l'Institut KMU, Université de St. Gall

« Insect Respect est une campagne étonnante et innovante pour la biodiversité. Derrière elle se cache un concept de développement durable fascinant qui convainc par son sérieux et sa créativité. »/p>


Dr. Stephan Brenneisen

Directeur du groupe de recherche sur le végétalisation des toits, Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW)

« Nous considérons le modèle d'Insect Respect comme transparent et probant. En raison de la comparaison de la « biomasse vivante » et de la « qualité de l'espace vital » avant et après la réalisation de la surface de compensation, on assiste à des décalages de valeurs correspondants ou à leur comparaison grâce à des facteurs et des niveaux de valeurs définis. Les facteurs et niveaux de valeurs évoqués nous paraissent judicieux et la compensation calculée semble être équitable. »


Dr. Antonia Zurbuchen

Directrice adjointe de Pro Natura St. Gall-Appenzell

«« Au départ, j'étais plutôt sceptique en ce qui concerne le projet Insect Respect puisqu'il avait été initié par une entreprise de production de biocides. Comme le révèlent la lecture de publications telles que « Pourquoi chaque mouche compte » et le site Internet, ce projet est parfaitement bien structuré et encadré, tant du point de vue contenu que professionnalisme. Il souhaite sensibiliser l'opinion publique et encourager à ne détruire les insectes qu'en extérieur et que si cela est réellement nécessaire. Le projet fournit des informations de second-plan sur un grand nombre d'insectes (utiles et ravageurs) ainsi qu'un service de détermination pour une clarification compétente. La sensibilisation est très importante et incite l'opinion publique à changer d'idée. Le label se prononce en faveur d'une lutte contre les insectes aussi écologique que possible et condamne l'utilisation de biocides aux effets particulièrement néfastes pour l'environnement. L'orientation vers des alternatives mieux tolérées par l'environnement est très louable. L'idée de la compensation me paraît très intéressante. Ainsi sont créées des surfaces de compensation, véritables refuges en zone urbaine, capables d'offrir un espace vital à différents organismes. Par ailleurs, de tels projets de revalorisation peuvent amener l'opinion publique à réfléchir sur l'importance des insectes. Je considère ce projet et l'engagement qu'il suscite comme très judicieux et exemplaires. »


Gabi Hildesheimer

Directrice générale de l'Öbu – réseau pour une gestion d'entreprise respectueuse de l'environnement

« Insect Respect est porté par le respect envers le petits habitants de notre planète et contribue à une coexistence sans conflit de l'Homme et de la nature. Elle permet de préserver les intérêts des êtres humains sans déranger, voire détruire, les mondes vivants qui nous entourent. Un concept surprenant et innovant. »